Le régime Kéto est-il efficace sur la durée ?

Le régime Kéto, de son vrai nom régime cétogène, a été mis au point il y a près d’un siècle pour soigner l’épilepsie. Avec le développement de la médecine moderne, de nombreuses études ont permis de mettre en évidence les bénéfices de ce mode d’alimentation sur la santé. Quelle est l’efficacité de ce régime alimentaire sur le long terme ? Éléments de réponse.

Régime keto et son efficacité sur la durée : que savoir ?

Comme vous aurez l’occasion de le voir dans la suite, le régime keto a de nombreux avantages, mais aussi d’importants inconvénients. L’un d’entre ces derniers est relatif à la durée de ses effets.

En réalité, selon plusieurs études, le régime keto n’est pas efficace sur la durée. Ainsi, au bout de quelques temps, la personne qui pratique cette diète reprendra encore son poids, s’il y a du relâchement.  Pour en savoir plus sur le régime cétogène alias régimé Kéto, vous pouvez aller voir le site perdreventre.com.

Les inconvénients du régime Kéto sur la durée

On appelle le régime cétogène en langage familier Kéto, une diète composée par des aliments qui contiennent de la graisse (lipides).

Carence en nutriments essentiels

En général, ce régime consiste à réduire l’apport en glucide de 10 % maximum. Ainsi, les graisses deviennent la principale source d’énergie du corps humain dans le régime Kéto. Dans ce contexte, de nombreux nutritionnistes ont conclu que ce mode alimentaire ne respecte pas les règles de base d’une diète équilibrée.

En effet, le retrait de certains aliments comme les légumes, les céréales, les fruits, etc., est susceptible d’entraîner à long terme une carence en nutriments bénéfiques pour la santé. Il s’agit principalement des fibres, vitamines, antioxydants, etc. Dans la pratique, la production de cétogène (transformation de la graisse en énergie) alimente principalement le cerveau.

Un effet rebond à long terme

Hormis la carence en nutriments, le régime Kéto a un effet rebond sur le poids des individus. En réalité, il permet de maigrir en quelques semaines en obligeant l’organisme à puiser dans les réserves de glucides appelées « glycogène ». Ils sont situés au niveau des muscles et du foie. Ensuite, le corps commence à utiliser les matières grasses pour produire de l’énergie.

Cela entraîne une perte de poids sévère observable en 3 ou 4 semaines. Cependant, l’inconvénient du régime Kéto est que les gens reprennent plus de poids qu’ils en ont perdu au départ de la thérapie (effet rebond). C’est une conséquence directe de nombreux régimes pour perdre du poids.

Risque lié à l’hypoglycémie

Le régime cétogène peut occasionner des hypoglycémies avec fatigue et des maux de tête en raison de la réduction de l’apport en glucide. Ainsi, il constitue un traitement contre-indiqué en cas de diabète de type 1. Aussi, ce mode d’alimentation augmente le risque de développer à long terme des calculs rénaux à base d’acide urique.

En réalité, il a tendance à acidifier les urines. De même, si l’apport en protéines est élevé dans le régime cétogène, cela pourrait avoir un impact défavorable sur la fonction des reins. De ce fait, cette forme d’alimentation est contre-indiquée lorsque vous souffrez de maladie rénale chronique comme une insuffisance rénale.

Des avantages du régime Kéto contre certaines maladies

En dépit des inconvénients de cette diète sur l’organisme humain, il participe efficacement au traitement de nombreuses maladies comme : le diabète type 2, la maladie de Parkinson, etc.

La protection des neurones

Les corps cétoniques de types acétoacétate et bêta-hydroxybutyrate sont produits uniquement dans le cadre d’un régime cétogène. Ces gènes exercent une activité antioxydante en vue de la protection des neurones. De même, le bêta-hydrobutyrate joue un rôle anticonvulsivant pour la réduction des crises d’épilepsie chez les personnes malades traitées avec ce régime alimentaire.

Certaines études de laboratoire ont démontré que les corps cétoniques assurent la prévention de la dégénérescence des cellules nerveuses auteurs de la dopamine. De ce fait, le régime Kéto attire l’attention des chercheurs travaillant sur la maladie de Parkinson. Ces découvertes ont amélioré les traitements relatifs aux maladies neurologiques.

La réduction de la production d’insuline

Cette diète basée sur le faible apport en glucides entraîne une réduction de la production d’insuline. Il s’agit en effet d’une hormone dont la synthèse est stimulée par le taux élevé de sucre sanguin : augmentation de la glycémie. Ainsi, le régime Kéto permet de réduire l’apport en glucide.

Par ailleurs, il permet de stocker ces nutriments ainsi que les lipides en vue d’inciter l’organisme à utiliser les réserves de graisses en guise d’énergie. De ce fait, ce mode d’alimentation s’accompagne généralement d’un taux d’insuline bas chez les personnes diabétiques.

La prise en charge du surpoids

Le régime Kéto permet de mobiliser les réserves de graisse pour les transformer en calories en vue d’alimenter le corps en énergie. Ainsi, les personnes souffrant d’obésité qui adoptent ce régime alimentaire perdent généralement beaucoup de kilos en 1 mois.

Aussi, les corps cétoniques ont un effet anti-faim. En la matière, la production des cétogènes entraîne l’accumulation d’une odeur identique à celle du vernis à ongles. C’est l’indicateur d’un organisme en phase de cétose.